Paramètres de cookie

Demo

L’accompagnement, principal différenciant d’un bon fournisseur de solution CCaaS

Thomas
Thomas Saint-Hilaire Chief Experience Officer

De nos jours, les fournisseurs de solutions de Centre de Contacts As A Service (CCaaS) doivent se montrer capables de proposer des offres performantes en adéquation avec les besoins de leurs clients, mais surtout devenir de véritables partenaires, dotés d’une expertise et d’une offre de services associés, aptes à accompagner leurs clients tout au long de leur projet. Pour ce faire, il convient de ne négliger ni l’aspect qualitatif ni l’aspect quantitatif de cet accompagnement.

L’accompagnement,

Au sein de tout projet IT, la complexité réelle réside dans la capacité des organisations à institutionnaliser de nouvelles pratiques et de nouveaux usages. Le sujet est largement reconnu et appréhendé par l’ensemble des directions d’entreprise depuis plus de 30 ans. En 2019, les problématiques auxquelles les fournisseurs de solutions CCaaS font face demeurent les mêmes que par le passé, c’est-à-dire :

  • S’assurer de l’adhésion des collaborateurs à la solution et son environnement,
  • Tirer profit du projet pour améliorer l’efficience opérationnelle des collaborateurs afin d’apporter un service de meilleure qualité au client final.

Pour atteindre ce double objectif, rien ne vaut un accompagnement axé sur des approches qualitatives et quantitatives trouvant leurs origines dans la théorie des organisations.

Les différentes phases d’un accompagnement

Un accompagnement réussi doit permettre d’encapsuler dans une solution CCaaS l’héritage métier des clients. Pour ce faire, des interlocuteurs métiers doivent être mis en relation avec des experts disposant d’une forte expertise métier. Ces derniers interviennent en deux temps :

  • En phase d’accompagnement lors de la conception de la solution, sur laquelle la très grande majorité des fournisseurs de solutions IT se concentrent,
  • Mais aussi en phase d’accompagnement dans la durée, qui suit la phase de conception avec des ateliers ciblés pour soutenir la montée en compétence des clients.

Grâce à une forte expertise métier et des méthodologies éprouvées, cette approche permet de soutenir l’amélioration continue des clients. L’objectif étant de grandir avec ses clients et pour ses clients !

Bonnes pratiques, méthodologie et formations : l’aspect qualitatif de l’accompagnement

Revenons au sujet de l’efficience opérationnelle mentionné en début de billet et répondons à deux questions :

a) Comment obtenir des résultats probants ?

L’idée est de réconcilier les questions « Comment faire les choses avec efficience ? » et « Comment bien les faire dans la solution ? » Pour ce faire, il est nécessaire de recourir à la mise en œuvre de bonnes pratiques ainsi qu’à des sessions de training. Le change management vient en appui de ces deux processus.

b) Comment définir les best practices des clients ?

Il convient de posséder des profils d’experts de centres de contacts dotés d’une connaissance sectorielle fine. Leur expertise métier est le fruit d’un apprentissage au long court au contact des clients. C’est ce travail empirique qui doit leur permettre d’identifier des schémas amenés à se répéter d’un secteur à l’autre afin de définir de bonnes pratiques.

Les fournisseurs de solutions CCaaS : créateurs de données

La démarche d’accompagnement doit être qualitative, mais aussi quantitative. Il est nécessaire d’analyser finement les données générées par l’usage de la solution. Elles peuvent être de plusieurs natures et concerner :

– la qualité des interactions avec les clients (par types de canaux),

– la voix des clients (c’est-à-dire leur capacité à exprimer leurs attentes).

L’amélioration de la relation client passe par une analyse quantitative et qualitative de ces données (mots, voix, interactions, etc.), afin de mieux en comprendre les attentes des clients, et développer de nouveaux usages de la solution, ainsi que de nouvelles façons de travailler et de pivoter.

Une nouvelle fois, le vrai enjeu est de ne pas percevoir ce travail comme quelque chose de ponctuel. L’idée est d’aider les clients à institutionnaliser cette approche, avec pour objectif de soutenir l’amélioration continue. Les tendances, les modes et les produits (qu’ils soient bancaires, téléphoniques, autres) proposés aux clients finaux évoluent en permanence, d’où la nécessité de toujours évoluer avec son produit. Il faut absolument éviter la création d’un fossé générationnel et/ou identitaire entre un produit et des agents dont la mission est soit de vendre ce produit, soit de s’assurer qu’il est correctement utilisé.

Analyse statistique et mathématique des données : l’aspect quantitatif de l’accompagnement

Un constat simple : les données n’ont de valeur que si elles sont connues, utilisables et gérables par le plus grand nombre. C’est en donnant de l’épaisseur aux données que les clients mettent à disposition lorsqu’ils utilisent la solution qu’il devient possible de les sensibiliser sur des gains de croissance ou des risques potentiels détectés par des signaux faibles.

L’ambition d’un bon fournisseur de solution CCaaS devrait être de travailler le produit pour qu’il soit « data et user friendly », et que la donnée qui est générée soit facilement exploitable par un maximum d’utilisateurs. Chez Odigo, nous sommes persuadés que cette donnée est un actif qui doit rester la propriété du client. Il est donc important de choisir une solution « data-driven », pour s’assurer que la donnée est à la fois exhaustive, facile d’accès et appréhendable, selon les standards du marché pour qu’elle puisse être réinjectée dans un écosystème riche.

En résumé, l’objectif est d’être en mesure de mettre en production des systèmes qui encapsulent de bonnes pratiques plus rapidement en tirant profit des apports et des contraintes du Cloud. Néanmoins, parce que nous savons que l’approche « one-size-fits-all » ne fonctionne pas, nous avons décidé de créer Odigo Experience Services pour supporter notre solution et nos clients en mettant à leur disposition des méthodologies et accélérateurs qualitatifs et quantitatifs.

Nous l’avons vu, de nos jours un accompagnement de qualité est absolument essentiel pour répondre aux exigences du marché. C’est d’ailleurs ce que souligne le dernier rapport du Magic Quadrant de Gartner, dans lequel Odigo a été nommé Leader dans la catégorie « Contact Center as a Service » (CCaaS) en Europe de l’Ouest* pour la 5e année consécutive. Envie d’en savoir plus ? Cliquez sur le lien suivant pour télécharger gratuitement un exemplaire du rapport : http://bit.ly/2NpXyTg

ccaaschange-managementexperience-clientsolution-ccaas
Thomas Saint-Hilaire
Chief Experience Officer

3 décembre 2021 3 min L’importance de l’effort : 3 façons d’améliorer le calcul de votre customer effort score

Le customer effort score s’intéresse à la relation entre un client et une entreprise ou une marque. Il constitue un élément crucial de la fidélité d'un client vis-à-vis de celles-ci. Différentes stratégies existent pour améliorer votre customer effort score (CES). Vous pouvez par exemple optimiser vos enquêtes de satisfaction suite à des interactions, diversifier les canaux utilisés pour les avis clients et donner plus de liberté aux conseillers de centre de contacts pour communiquer avec vos clients.

En savoir plus
3 décembre 2021 Comment l’intelligence artificielle peut aider votre centre de contacts lors du Black Friday ?

En l’espace d’à peine quelques années, la manière de préparer un centre de contacts en vue du Black Friday a profondément changé. De récentes évolutions dans le domaine du service client, et le monde en général, ont rendu inefficace le simple fait de recruter temporairement des collaborateurs supplémentaires pour faire face aux périodes de forte affluence. À la place, de plus en plus d’entreprises privilégient une démarche basée sur l’usage de la technologie pour améliorer la gestion des échanges avec les clients sur l'ensemble de vos canaux et s'aligner sur des indicateurs clés.

En savoir plus
3 décembre 2021 3 mins E-commerce : le centre de contacts au cœur des stratégies de relance économique

Ces derniers mois, les cartes de la relation client ont évolué, de même que les habitudes de consommation. La situation a amené le centre de contacts à jouer un rôle beaucoup plus central, et ce à toutes étapes du parcours client. Un rôle qui induit de profondes transformations organisationnelles, techniques et stratégiques pour les marques qui veulent répondre présents.

En savoir plus