Paramètres de cookie

Demander une démo
Demander une démo

Accédez à tous les outils et informations nécessaires au cycle de vie du client chez Odigo en vous rendant sur notre portail client

Mon Odigo

L’accompagnement, principal différenciant d’un bon fournisseur de solution CCaaS

Thomas
Thomas Saint-Hilaire Chief Experience Officer

De nos jours, les fournisseurs de solutions de Centre de Contacts As A Service (CCaaS) doivent se montrer capables de proposer des offres performantes en adéquation avec les besoins de leurs clients, mais surtout devenir de véritables partenaires, dotés d’une expertise et d’une offre de services associés, aptes à accompagner leurs clients tout au long de leur projet. Pour ce faire, il convient de ne négliger ni l’aspect qualitatif ni l’aspect quantitatif de cet accompagnement.

L’accompagnement,

Au sein de tout projet IT, la complexité réelle réside dans la capacité des organisations à institutionnaliser de nouvelles pratiques et de nouveaux usages. Le sujet est largement reconnu et appréhendé par l’ensemble des directions d’entreprise depuis plus de 30 ans. En 2019, les problématiques auxquelles les fournisseurs de solutions CCaaS font face demeurent les mêmes que par le passé, c’est-à-dire :

  • S’assurer de l’adhésion des collaborateurs à la solution et son environnement,
  • Tirer profit du projet pour améliorer l’efficience opérationnelle des collaborateurs afin d’apporter un service de meilleure qualité au client final.

Pour atteindre ce double objectif, rien ne vaut un accompagnement axé sur des approches qualitatives et quantitatives trouvant leurs origines dans la théorie des organisations.

Les différentes phases d’un accompagnement

Un accompagnement réussi doit permettre d’encapsuler dans une solution CCaaS l’héritage métier des clients. Pour ce faire, des interlocuteurs métiers doivent être mis en relation avec des experts disposant d’une forte expertise métier. Ces derniers interviennent en deux temps :

  • En phase d’accompagnement lors de la conception de la solution, sur laquelle la très grande majorité des fournisseurs de solutions IT se concentrent,
  • Mais aussi en phase d’accompagnement dans la durée, qui suit la phase de conception avec des ateliers ciblés pour soutenir la montée en compétence des clients.

Grâce à une forte expertise métier et des méthodologies éprouvées, cette approche permet de soutenir l’amélioration continue des clients. L’objectif étant de grandir avec ses clients et pour ses clients !

Bonnes pratiques, méthodologie et formations : l’aspect qualitatif de l’accompagnement

Revenons au sujet de l’efficience opérationnelle mentionné en début de billet et répondons à deux questions :

a) Comment obtenir des résultats probants ?

L’idée est de réconcilier les questions « Comment faire les choses avec efficience ? » et « Comment bien les faire dans la solution ? » Pour ce faire, il est nécessaire de recourir à la mise en œuvre de bonnes pratiques ainsi qu’à des sessions de training. Le change management vient en appui de ces deux processus.

b) Comment définir les best practices des clients ?

Il convient de posséder des profils d’experts de centres de contacts dotés d’une connaissance sectorielle fine. Leur expertise métier est le fruit d’un apprentissage au long court au contact des clients. C’est ce travail empirique qui doit leur permettre d’identifier des schémas amenés à se répéter d’un secteur à l’autre afin de définir de bonnes pratiques.

Les fournisseurs de solutions CCaaS : créateurs de données

La démarche d’accompagnement doit être qualitative, mais aussi quantitative. Il est nécessaire d’analyser finement les données générées par l’usage de la solution. Elles peuvent être de plusieurs natures et concerner :

– la qualité des interactions avec les clients (par types de canaux),

– la voix des clients (c’est-à-dire leur capacité à exprimer leurs attentes).

L’amélioration de la relation client passe par une analyse quantitative et qualitative de ces données (mots, voix, interactions, etc.), afin de mieux en comprendre les attentes des clients, et développer de nouveaux usages de la solution, ainsi que de nouvelles façons de travailler et de pivoter.

Une nouvelle fois, le vrai enjeu est de ne pas percevoir ce travail comme quelque chose de ponctuel. L’idée est d’aider les clients à institutionnaliser cette approche, avec pour objectif de soutenir l’amélioration continue. Les tendances, les modes et les produits (qu’ils soient bancaires, téléphoniques, autres) proposés aux clients finaux évoluent en permanence, d’où la nécessité de toujours évoluer avec son produit. Il faut absolument éviter la création d’un fossé générationnel et/ou identitaire entre un produit et des agents dont la mission est soit de vendre ce produit, soit de s’assurer qu’il est correctement utilisé.

Analyse statistique et mathématique des données : l’aspect quantitatif de l’accompagnement

Un constat simple : les données n’ont de valeur que si elles sont connues, utilisables et gérables par le plus grand nombre. C’est en donnant de l’épaisseur aux données que les clients mettent à disposition lorsqu’ils utilisent la solution qu’il devient possible de les sensibiliser sur des gains de croissance ou des risques potentiels détectés par des signaux faibles.

L’ambition d’un bon fournisseur de solution CCaaS devrait être de travailler le produit pour qu’il soit « data et user friendly », et que la donnée qui est générée soit facilement exploitable par un maximum d’utilisateurs. Chez Odigo, nous sommes persuadés que cette donnée est un actif qui doit rester la propriété du client. Il est donc important de choisir une solution « data-driven », pour s’assurer que la donnée est à la fois exhaustive, facile d’accès et appréhendable, selon les standards du marché pour qu’elle puisse être réinjectée dans un écosystème riche.

En résumé, l’objectif est d’être en mesure de mettre en production des systèmes qui encapsulent de bonnes pratiques plus rapidement en tirant profit des apports et des contraintes du Cloud. Néanmoins, parce que nous savons que l’approche « one-size-fits-all » ne fonctionne pas, nous avons décidé de créer Odigo Experience Services pour supporter notre solution et nos clients en mettant à leur disposition des méthodologies et accélérateurs qualitatifs et quantitatifs.

Nous l’avons vu, de nos jours un accompagnement de qualité est absolument essentiel pour répondre aux exigences du marché. C’est d’ailleurs ce que souligne le dernier rapport du Magic Quadrant de Gartner, dans lequel Odigo a été nommé Leader dans la catégorie « Contact Center as a Service » (CCaaS) en Europe de l’Ouest* pour la 5e année consécutive. Envie d’en savoir plus ? Cliquez sur le lien suivant pour télécharger gratuitement un exemplaire du rapport.

ccaaschange-managementexperience-clientsolution-ccaas
Thomas Saint-Hilaire
Chief Experience Officer

Follow on:
LinkedIn Twitter
14 août 2022 Accordez une plus grande attention au bien-être des conseillers

Les conseillers jouent un rôle central dans les opérations quotidiennes d'un service client. Bien que les technologies ne cessent d'évoluer, le lien humain garde tout de même son importance dans l'expérience client. Avoir une voix amicale ou compréhensive au bout du fil, ou même un visage sur un appel vidéo, peut faire toute la différence. Cependant, comment garder un taux de satisfaction élevé des conseillers de centres de contacts ? Comment contribuer à leur bien-être ?

En savoir plus
14 août 2022 Quel avenir pour le métier de conseiller client ?

Quelles sont les pistes à imaginer pour construire le métier de conseiller client à l’avenir ? Retrouvez des éléments de réponse avec Thierry Spencer, cofondateur de KPAM Next et auteur du blog Le Sens du Client, et Christophe Famechon, Directeur de la relation client à distance de Fnac-Darty. Ils évoquent ensemble le nouveau modèle d’organisation déployé par Fnac-Darty et Intelcia dans le dernier épisode de la saison 2 de CX voices, le podcast d'Odigo.

En savoir plus
14 août 2022 5 min Quelle est la recette d’un onboarding de qualité pour les conseillers des centres de contacts ?

On n’a qu’une seule chance de faire une première bonne impression. Si cette règle vaut pour toute relation humaine, elle prend un sens particulier dans le monde des centres de contacts. C’est pourquoi l’accueil et la formation de nouveaux téléconseillers est une étape très importante. Une intégration de qualité prépare les conseillers à réussir et les fidélise en conséquence. Pour cela, les programmes d'onboarding pour des conseillers des centres de contacts se doivent d’être fluides et efficaces pour que ces derniers se sentent à l'aise rapidement. Apprenez-en davantage dans cet article.

En savoir plus