Paramètres de cookie

Demander une démo
Demander une démo

Accédez à tous les outils et informations nécessaires au cycle de vie du client chez Odigo en vous rendant sur notre portail client

Mon Odigo

Chatbots : la quête du ROI (2e partie)

Raffaele
Raffaele Ferrara Product Marketing Manager chez Odigo

Pourquoi le Chatbot, s’il est correctement conçu, reste l’avenir pour offrir la meilleure expérience client possible ?

Chatbots

Dans la première partie de ce billet, nous sommes revenus sur les promesses non-tenues des chatbots, mais aussi sur les fantasmes qui entourent, encore en 2019, le Machine Learning (ML). Aujourd’hui, nous allons, entre autres, vous expliquer pourquoi nous sommes convaincus que le chatbot, s’il est correctement conçu, reste l’avenir.

Selon Gartner, 25 % des services clients utiliseront des chatbots dès l’année prochaine. De son côté, Markess nous apprend que 66 % des professionnels auront testé ou déployé des agents conversationnels d’ici 2 ans. Pour les 88 % des entreprises à faire de l’expérience client une priorité, il apparaît donc crucial de se doter de cet outil complémentaire aux expériences digitales !

Mais alors, à quoi devrait ressembler son chatbot ? Selon l’étude Capgemini « IA : comment gagner le cœur des consommateurs », 73 % des consommateurs déclarent savoir quand ils interagissent avec une intelligence artificielle. 64% souhaiteraient s’adresser à une intelligence artificielle « plus humaine » dans sa capacité de dialogue, avec une voix moins métallique et la capacité de tenir une conversation, c’est-à-dire répondre à une suite de questions avec ou sans rapports les unes avec les autres. Dans le même temps, avec les progrès qui conduisent à l’anthropomorphisme, les 2/3 veulent savoir à qui ils ont affaire : homme ou machine ; agent ou agent virtuel.

Avant toute chose, le chatbot doit trouver son public ! Et avant de trouver le bon emplacement (site web, application, réseaux sociaux, enceintes vocales, téléphone, etc.), le chatbot doit d’abord trouver sa mission. Mieux vaut démarrer « petit » en adressant une problématique unique (répondre au besoin d’autonomie des clients ; soulager les agents, etc.), avant de penser à en adresser plusieurs.

De quels moyens techniques, humains et financiers l’entreprise dispose-t-elle pour construire, promouvoir et faire vivre son chatbot ? Autant de questions auxquelles il convient d’apporter des réponses pour pouvoir offrir la meilleure expérience client possible.

Et la mesure du ROI dans tout ça ?

Les indicateurs de performance (KPIs) permettant de mesurer l’efficacité de votre chatbot sont nombreux. Si le Net Promoter Score (NPS) permet d’avoir une vision d’ensemble de la mesure de satisfaction client, les taux d’utilisation et de réutilisation indiqueront immédiatement si le chatbot est un succès. Par ailleurs, un fort taux de résolution au premier contact contribuera à l’adoption dans la durée. Enfin, mesurer l’efficacité du dispositif par rapport à son objectif de départ est crucial, et pouvoir comparer le taux d’utilisation de ce nouveau canal en regard des autres canaux est tout aussi important.

Cela amène directement à des évaluations de performance économique : nombre de cas traités en dehors et sur la hotline, progression du self-service, réduction du temps d’attente en ligne, etc. Sur la durée, il sera aussi intéressant de suivre le nombre d’utilisateurs, le nombre de cas d’usages adressés par le chatbot, le temps passé avec le chatbot, les mises en relation avec un agent à la suite de l’utilisation du chatbot, ou encore la réduction du temps de traitement par agent suite au travail de qualification effectué par le chatbot.

Enfin, les chatbots ont aussi vocation à sécuriser les parcours de ventes : nombre de paniers sécurisés ou nombre de leads détectés et immédiatement transférés à un agent humain pour ne pas les laisser échapper, sont des KPIs à considérer. Cependant, le « bon » indicateur varie d’une entreprise à une autre, d’un cas d’usage à un autre, voire d’un chatbot à un autre.

Vers le chatbot idéal et au-delà !

Depuis quelques années, les chatbots n’ont de cesse de faire couler l’encre. Séduites par la promesse de ces robots toujours plus humanisés, qui suscitent autant d’excitation que d’angoisse, les entreprises doivent réussir à mettre en place des dispositifs évolutifs, répondants aux besoins de leurs clients, capables d’aider leurs agents et dont le ROI est facilement démontrable.

Cela semble mission impossible ? Pas avec la solution Odigo où les facteurs de succès d’un chatbot sont tous pris en compte et répondent aux objectifs de ROI du client :

  • Avec ses facultés de compréhension en langage naturel qui instaure une interaction engageante.
  • Grace à ses capacités de qualifications qui préparent et réduisent au mieux le travail de l’agent.
  • À travers l’automatisation offerte pour répondre aux enjeux de self-service client.

Pour ce faire, nous nous assurons que le bot adresse toujours des cas d’usage pertinents. En accord avec vos équipes, nous lui donnons sa propre personnalité. Enfin, nous veillons à offrir la meilleure expérience utilisateur (UX) en apportant un soin tout particulier à l’ergonomie.

Le recours au langage naturel rend l’interaction plus conviviale et efficace. Pensé dans un parcours global, notre chatbot intervient sur les canaux vraiment utilisés par vos clients, et leur rend un service personnalisé exploitant une base de questions-réponses ou les informations accessibles. Totalement intégré à la solution Odigo, le chatbot bascule en toute simplicité, quand cela est demandé par l’utilisateur, vers une discussion avec un agent.

Cela vous intéresse ? Faites votre demande de démo ici.

automatisationchatbotcustomer-experienceexperience-client
Raffaele Ferrara
Product Marketing Manager chez Odigo

En savoir plus
17 août 2022 Accordez une plus grande attention au bien-être des conseillers

Les conseillers jouent un rôle central dans les opérations quotidiennes d'un service client. Bien que les technologies ne cessent d'évoluer, le lien humain garde tout de même son importance dans l'expérience client. Avoir une voix amicale ou compréhensive au bout du fil, ou même un visage sur un appel vidéo, peut faire toute la différence. Cependant, comment garder un taux de satisfaction élevé des conseillers de centres de contacts ? Comment contribuer à leur bien-être ?

En savoir plus
17 août 2022 Quel avenir pour le métier de conseiller client ?

Quelles sont les pistes à imaginer pour construire le métier de conseiller client à l’avenir ? Retrouvez des éléments de réponse avec Thierry Spencer, cofondateur de KPAM Next et auteur du blog Le Sens du Client, et Christophe Famechon, Directeur de la relation client à distance de Fnac-Darty. Ils évoquent ensemble le nouveau modèle d’organisation déployé par Fnac-Darty et Intelcia dans le dernier épisode de la saison 2 de CX voices, le podcast d'Odigo.

En savoir plus
17 août 2022 5 min Quelle est la recette d’un onboarding de qualité pour les conseillers des centres de contacts ?

On n’a qu’une seule chance de faire une première bonne impression. Si cette règle vaut pour toute relation humaine, elle prend un sens particulier dans le monde des centres de contacts. C’est pourquoi l’accueil et la formation de nouveaux téléconseillers est une étape très importante. Une intégration de qualité prépare les conseillers à réussir et les fidélise en conséquence. Pour cela, les programmes d'onboarding pour des conseillers des centres de contacts se doivent d’être fluides et efficaces pour que ces derniers se sentent à l'aise rapidement. Apprenez-en davantage dans cet article.

En savoir plus