Paramètres de cookie

Demo

Odigo organise ses premiers Engagement Days, afin de partager son savoir-faire avec le public

En décembre dernier, les employés d’Odigo ont pu mettre leurs valeurs en action pour quatre associations. Les volontaires ont apprécié la chance de rencontrer des associations et de découvrir leurs activités, tandis que les associations ont pu bénéficier de nouvelles perspectives sur leurs principaux enjeux.
Odigo organise ses premiers Engagement Days, afin de partager son savoir-faire avec le public

Lorsque les collaborateurs Odigo ont évoqué l’idée de se livrer à des activités de sensibilisation du public, les Engagement Days se sont imposés comme une évidence. Au cours d’une série de rencontres avec des ONGs françaises, un groupe de volontaires Odigo a eu l’occasion de mettre à profit son savoir-faire et de contribuer à façonner les stratégies des ONGs autour des principes qui font le succès d’Odigo.

Les sessions se sont déroulées en ligne du 4 au 15 décembre. Les deux premiers ateliers visaient à aider les ONGs dans leurs collectes de fonds. Le troisième a lancé un défi aux analystes, qui ont été chargés d’établir des indicateurs de mesure et de créer un tableau de bord pour mesurer le succès de l’organisation. Enfin, une quatrième équipe a travaillé directement avec des jeunes en difficulté d’insertion professionnelle. Les retours des organisateurs comme des participants ont été extrêmement positifs.

Des ateliers intelligents pour améliorer l’efficacité des collectes de fonds

Les Engagement Days ont débuté avec deux organisations confrontées à des défis similaires. La première, L’Association des Paralysés de France, représente les personnes à mobilité réduite. Elle a précisé que, bien qu’elle soit l’une des plus grandes ONGs de France, elle manque de notoriété. Elle souhaitait en particulier améliorer son image auprès du monde des affaires, d’où provient une grande partie de ses fonds. La seconde, Le Pari Solidaire Lyon, encourage le partage de logements intergénérationnel entre des personnes âgées ayant besoin d’un peu d’aide et des jeunes attentionnés à la recherche d’un logement. Les deux organisations sont actuellement confrontées à un même défi : tenter de faire participer davantage le secteur privé à une campagne de micro-dons. Les deux structures sont donc très désireuses d’améliorer leurs stratégies de collecte de fonds.

Les deux ateliers se sont déroulés en ligne. Les participants d’Odigo ont commencé par se familiariser avec les enjeux des ONGs. Ils ont ensuite discuté de stratégies, avant de se répartir en équipes et d’utiliser des techniques de réflexion créative pour élaborer des argumentaires convaincants pour la collecte de fonds. Les ateliers se sont terminés par une compétition entre les équipes pour déterminer qui disposait des meilleurs arguments. « Ce fut un moment agréable de partage, d’empathie et d’ouverture », déclare Lydia Lagattu, Human Resources Manager chez Odigo. Elle poursuit : « C’était une bouffée d’air frais : une occasion de se rendre utile, et aussi de profiter d’un moment avec l’équipe ».

Screenshot of people taking part in an online event

Suivi de la réussite des actions de proximité

L’association Authenti-Cité a été créée en 1993 à l’initiative de jeunes en difficulté originaires du quartier du Parc à Nanterre. Leur mission ? Rapprocher les habitants du quartier les uns des autres, partager des compétences pratiques et renforcer les liens au sein de la communauté. Afin de s’assurer que leurs actions résultent en des bénéfices tangibles pour les membres, Authenti-Cité a demandé de l’aide afin d’établir et d’apprendre à suivre un ensemble d’indicateurs de performance clés (KPIs).

La session a débuté par une présentation de l’organisation et de ses objectifs par les représentants d’Authenti-Cité. Ils ont ensuite travaillé avec six cadres d’Odigo pour définir des données quantifiables à corréler avec le succès, puis ont créé un tableau de bord simple, mais efficace. « Je suis très heureuse de pouvoir aider cette association », déclare Agathe Van Eecke, Stream Leader chez Odigo. « Lorsque nous avons tous les six pris connaissance de cette sollicitation, nous avons sauté sur l’occasion. Je souhaite à Authenti-Cité tout le meilleur pour la suite. »

Aider les jeunes à se réaliser pleinement

Le quatrième et dernier atelier a été organisé avec les Écoles de la 2e Chance, qui fournissent des formations et apportent des compétences en matière de recherche d’emploi aux jeunes adultes en quête de travail, mais dépourvus de diplômes délivrés par les établissements d’enseignement traditionnels. L’un des principaux objectifs du programme : rédiger des CV efficaces et acquérir des compétences et une confiance en soi nécessaire pour réussir un entretien d’embauche – c’est là qu’Odigo est intervenu. Cette session a été la seule où les participants d’Odigo ont eu l’occasion de travailler directement avec les bénéficiaires d’une association à but non-lucratif.

Les volontaires d’Odigo ont aidé les jeunes participants à améliorer leur CV, en soulignant ce qu’ils espèrent apporter aux futurs employeurs. Les participants ont ensuite été mis en binôme et un rigoureux processus de simulation d’entretien a débuté. Laetitia Kouakam Takougang, Sales Associate chez Odigo, a fait part de ses impressions sur l’initiative : « C’est une belle opportunité, car en ces temps difficiles, nous nous rendons compte, chez Odigo, que nous sommes privilégiés par rapport à beaucoup de gens parce que nous pouvons encore travailler. Participer aux Engagement Days n’est qu’un moyen de redonner à la communauté ».

Les premiers des nombreux Engagement Days à venir

Les Engagement Days ont permis de transmettre non seulement le savoir-faire professionnel d’Odigo, mais aussi ses valeurs directrices. Lydia Lagattu a déclaré que le projet était « tout à fait en accord avec nos valeurs d’humanité, d’engagement et d’ouverture ». Les ONGs ont été extrêmement satisfaites du déroulement des sessions. Corinne Pasquier-Belot, directrice du Pari Solidaire Lyon, a qualifié l’atelier de « belle et nouvelle expérience », et a déclaré qu’elle avait « beaucoup de confiance » dans le plan de financement élaboré par le groupe. « Nous avons tous quelque chose à donner à quelqu’un », a-t-elle poursuivi, « et un cadre de coopération ne fait que renforcer chacune de nos contributions ».

Odigo prévoit de faire des Engagement Days un événement annuel de soutien aux actions associatives de proximité , donnant ainsi aux employés qui l’ont manqué cette année de nombreuses autres occasions de participer. « Je recommande à mes collègues d’essayer », déclare Cédric Lumpp, consultant senior en prestation de services. « C’est une merveilleuse initiative ». Étant donné le succès rencontré par cette première édition, nul doute que les Engagement Days 2021 seront très attendus.

3 décembre 2021 Odigo renforce sa position de Leader dans le rapport ISG Provider Lens™ Contact Center as a Service 2021

Odigo a été reconnu comme Leader dans le rapport ISG Provider Lens™ CCaaS 2021. C’est la deuxième année consécutive qu’ISG accorde cet honneur à Odigo. Les solutions faciles à utiliser et axées sur la donnée ont aidé les entreprises à offrir des expériences client personnalisées sur tous les canaux et appareils.

En savoir plus
3 décembre 2021 Odigo présent au Congrès annuel des Donneurs de voix

Le 25 septembre 2021, en tant que partenaire et mécène de l’Association des Donneurs de Voix, Odigo a participé au congrès national des Bibliothèques Sonores de France qui s’est tenu à Lyon.

En savoir plus
3 décembre 2021 Erwan Le Duff, CEO d’Odigo, est l’invité de BFM Business

Digitalisation, hybridation, personnalisation : le « new normal » de la Relation Client ? Erwan Le Duff est l’invité de l’émission #Décryptage de Stéphane Pedrazzi. Retrouvez l’intégralité de son interview.

En savoir plus